The Great Giana Sisters en 1988

Publié le par wolfen

 

 

Info pris sur: http://mo5.com

The Great Giana Sisters est l'un des premiers "grands" jeux de l'Amiga. Cela ne signifie pas qu'il s'agissait d'un excellent jeu, mais d'un des plus remarquables. Ses qualités à l'époque étaient évidentes : il s'agissait ni plus ni moins que d'une copie conforme de Super Mario Bros sur Nes ! La seule différence est que Giana Sisters proposait des graphismes plus colorés et notre plombier moustachu se voit ici voler la vedette par une petite fille qui se transforme en punk… Tout ceci ne plaira pas à Nintendo qui engagera un procès contre Rainbow Arts (qui avait déjà maille à partir avec Activision à cause de Katakis) et interdira la distribution du jeu ailleurs qu'en Allemagne.

GALERIE

L'image d'introduction restera à jamais gravée dans mes souvenirs, tant elle est fine et remarquablement travaillée. D'ailleurs, elle scintille, ce qui indique l'utilisation d'une des plus hautes résolutions de l'Amiga (mode entrelacé). Le jeu est par contre, extrêmement classique, le joueur incarne une petite fille perdue dans un monde composé de labyrinthes sous forme de tableaux qui se succèdent.

 

On ne peut plus simple dans son principe : le joueur dispose de trois vies pour éviter les embûches et rejoindre la sortie du niveau dans le temps imparti. Au passage, il faut récupérer les rubis (losanges rouges) et taper dans les blocs pour découvrir des bonus supplémentaires, ou de nouvelles pierres précieuses. Évidemment, tout ceci est directement "pompé" sur Mario Bros !

 

Ce passage est déjà plus délicat : Giana doit analyser le rythme de cette boule sautillante pour passer par dessus d'un large saut. Pas évident à effectuer. En cas d'échec, c'est la mort directe, et le joueur reprend l'aventure au début du tableau. Dur !

 

Cette image illustre à quel point Giana Sisters est copié sur Super Mario Bros : la petite fille ne peut pas casser les blocs de pierres, elle se contente de taper les bloc bonus symbolisés par une étoile. Le bonus qu'elle récupère ici la transforme en punk, elle peut alors détruire d'un coup de tête tous les blocs de pierres. Remplacez le rond d'énergie par un champignon et vous obtenez Mario !
Ce passage est la réplique exacte d'un des premiers écrans du niveau 2 de Super Mario Bros sur Nes. Les graphismes sont juste remaniés pour masquer le plagiat. Mais ça ne prend pas !

 

Ce genre de passages est assez difficile en raison d'un maniabilité rigide. Les commandes répondent bien, mais le saut est placé sur les directions haut et diagonales du joystick. Du coup, ce n'est pas évident de sauter avec précision.

 

CONCLUSION


Cette conversion totalement illégale et à peine déguisée de Super Mario Bros est en tout point réussie, même si le jeu est loin d'utiliser les capacités techniques de l'Amiga. D'où la faible note. The Great Giana Sisters vaut surtout pour ce qu'il apporte à l'Amiga : la conversion du plus grand succès de tous les temps (Super Mario Bros) que Nintendo n'aurait jamais adapté sur un autre support que l'une de ses consoles !

Publié dans Jeux vidéo des 80s

Commenter cet article