L'année 1983

Publié le par wolfen

Événements[modifier]

Afrique[modifier]

  • Les pays africains commercent très peu entre eux (3,4% des exportations, 3 % des importations) et restent profondément dépendant des pays capitalistes occidentaux (83,3% des exportations, 74,2 % des importations), en particulier l’Europe occidentale (60,9 % des exportations, 55,9 % des importations).

Amérique[modifier]

  • 31 mars, Brésil : Première manifestation Diretas Já ! à Abreu e Lima au Pernambouc.
    • La crise économique est à son comble en partie à cause d’une politique économique hésitante. Les militaires en sont discrédités. Divisés, ils doivent faire face à une énorme mobilisation populaire sur le thème Diretas Já ! (Élections directes tout de suite !) alors que le président Figueiredo choisit son successeur. Les modérés du PMDB arrivent à convaincre la gauche du parti de se ranger derrière Tancredo Neves. À l’intérieur du PDS (Partido Progressista), le président du parti José Sarney forme le PFL (Partido da Frente Liberal) qui refuse le candidat proposé par Figueiredo. Le PFL et le PMDB se rapprochent pour former l'AD (Aliança Democrática) pour soutenir la candidature du ticket Neves-Sarney. Les duros lancent des menaces, ce qui oblige Neves à donner des garanties qu’en cas de victoire, il n’y aurait pas d’esprit de revanche (revanchismo).
  • 27 avril[8] : Ronald Reagan fait voter au Congrès des États-Unis une assistance militaire accrue au Salvador et incite les Salvadoriens à avancer la date de la présidentielle.
  • Juin-octobre : Manifestations, concerts de casseroles ou protestas contre le pouvoir organisés au Chili.
  • Juillet
    • Le régime socialiste du Nicaragua est en proie à des incursions de guérilleros, les « Contras », venus du Honduras.
    • Commission Kissinger (commission nationale bipartisane sur l'Amérique centrale[9]) convoquée pour étudier les menaces qui pèsent sur les intérêts nord-américains dans la région. Elle conclu que l’origine de la crise est à chercher dans la pauvreté, l’injustice et des régimes politiques peu enclins aux réformes. Mais l’administration Reagan retient l’idée que les causes de la déstabilisation des démocraties sont l’exploitation d’une situation volatile faite par des forces hostiles aux valeurs occidentales et recevant l’appui soviétique.
  • 10 août, Chili : Augusto Pinochet nomme un civil conservateur, Sergio Onofre Jarpa, au ministère de l’Intérieur avec mission d’établir un dialogue avec l’opposition.
  • Septembre : Le président équatorien Osvaldo Hurtado attire l’attention de la CEPAL sur les conséquences sociales et politiques de la crise de la dette. Une première conférence se tient sous l’égide de l’OEA à Caracas.
  • 19 octobre : Indépendance de Saint-Christophe-et-Niévès.
  • 18 octobre, Chili : Une manifestation unitaire de toute l’opposition rassemble plus d’un demi million de personnes à Santiago du Chili.
  • 25 octobre : Débarquement américain à la Grenade, en proie à des troubles politiques graves. L’intervention est condamnée par l’Assemblée générale des Nations unies.
  • 30 octobre : En Argentine, début de la présidence civile de Raul Alfonsin après la dictature de Videla, élu président avec la majorité des suffrages. Il restaure la démocratie. Il adopte une attitude raisonnable face aux militaires, choisissant de dire la vérité sur la « sale guerre » et de rendre justice, sans esprit de vengeance et sans attaquer l’institution militaire. Il souhaite que soient jugés sévèrement les anciens dirigeants des trois juntes mais que l’on fasse preuve d’indulgence vis-à-vis des exécutants. Il crée une Commission nationale sur la disparition des personnes (CONADEP) et en confie la direction à l’écrivain Ernesto Sabato.
  • La dette extérieure de l’Uruguay a doublé depuis 1972.
  • Le Premier ministre du Canada Pierre Elliott Trudeau change sa politique économique. Il propose de multiplier les accords bilatéraux avec les États-Unis sur le modèle du pacte de l’automobile de 1965. L’administration Reagan accepte de négocier, mais refuse la méthode proposée.
Articles détaillés : 1983 au Canada et 1983 au Québec .

États-Unis[modifier]

  • 15 janvier : Le jour de naissance de Martin Luther King devient férié.
  • 8 mars : Devant un auditoire de fondamentalistes protestants, Ronald Reagan dénonce l’Union soviétique comme « l’empire du mal ».
  • 23 mars : Discours sur la sécurité nationale[10]. Pour briser la logique de « l’équilibre de la terreur », Reagan lance un programme défensif, l’Initiative de défense stratégique (IDS) baptisé par ses détracteurs « guerre des étoiles ». Il s’agirait de construire un bouclier antinucléaire impénétrable qui procurerait une « survie mutuelle assurée », au lieu de la « destruction mutuelle assurée » (MAD) de la dissuasion classique. Les critiques arguent qu’un tel système est déstabilisant, techniquement inefficace et onéreux, et qu’il risque de militariser l’espace. Les partisans de l’IDS remarquent que la MAD est immorale et que, du fait de la précision des missiles, les forces offensives sont vulnérables en cas d’attaque. En se lançant dans une course aux armements qui fait appel à la haute technologie, Reagan espère essouffler l’URSS attardée techniquement.
  • 25 mars:le premier moonwalk du "roi de la pop" Michael Jackson pour le 25eme anniversaire de la motown
  • 1er juillet[11] : Grève des mineurs du cuivre de la compagnie Phelps Dodge (Arizona) suite à une diminution des salaires, des primes et des mesures de sécurité.
  • 23 octobre : Au Liban, deux attentats à la voiture piégée frappent des casernes françaises (56 morts) et américaines (239 morts).
  • 26 octobre[12] : Le Congrès des États-Unis décide d'arrêter le réacteur nucléaire à neutrons rapides (RNR) de Clinch River.
  • Première exécution par injection intraveineuse aux États-Unis.
  • 52% des femmes travaillent en dehors du foyer.

Asie[modifier]

  • Malaisie : Mahatir bin Mohammed s’oppose par deux fois aux sultans héréditaires et réussit à faire accepter au Yang di-Pertuan Agong et au Conseil des souverains une limitation de leur droit de veto.
  • Au Panjab, les Sikhs, qui forment 52 % de la population, sont victimes d’une hausse importante du chômage. L’Akali Dal, issu d’une secte sikhe extrémiste qui veut instaurer une théocratie, voit son audience croître. Indira Gandhi décide de diviser l’Akali Dal en promouvant la faction extrémiste du nationalisme Sikh, dirigée par Sant Jarnail Singh Bhindranwalé, qui réclame la création d’un État sikh, le Khalistan. Le cycle violence/répression a fait 10 000 morts depuis le début des années 1980. L’Akali Dal présente de nouvelles revendications au gouvernement central, dont le refus favorise le mouvement de Bhindranwalé, qui installe sa milice près du Temple d'Or à Amritsar. Le 5 octobre, tous les passagers d’un car hindou sont massacrés et le president’s rule est proclamé dans le Panjab. Bhindranwalé, bien qu’il ne soit pas inculpé, décide de se réfugier en arme dans l’enceinte sacrée du Temple d’Or. L’Akali Dal tente en vain de reprendre le contrôle de la situation.
  • La restauration du temple bouddhique de Borobudur (Java), commencée en 1966, est achevée.

Proche-Orient[modifier]

Europe[modifier]

300px-Peace_demonstration_1983.jpg
magnify-clip.png
29 octobre : manifestation pacifiste à La Haye, Pays-Bas pendant la Crise des euromissiles
  • 22 juillet : L’état de guerre est annulé en Pologne après un voyage du pape couronné de succès.
    • Manifestations et arrestations se multiplient. Solidarité devient un mouvement d’opposition clandestin, soutenu par l’Église catholique.
  • Décembre : Euromissiles : Mise en place en Italie, en Grande-Bretagne et en RFA de 48 Pershing II et de 64 missiles de croisière américains pour rééquilibrer les forces en Europe.
  • Économie :
    • Loi de restructuration de l’économie en Espagne (Miguel Boyer, ministre de l’économie) : rigueur et austérité (dévaluation, suppression d’emploi dans les chantiers navals, la sidérurgie, le textile, création de zones d’urgente réindustrialisation).
    • Italie : -0,2% de croissance. Redémarrage de l’économie italienne. La croissance s’accélère, l’inflation ralentit, les déficits publics se comblent. Le poids de l’économie souterraine reste important (20-30% du revenu national). La lire est dévaluée de 2,5%.
    • Reprise de la croissance au Royaume-Uni. Recul spectaculaire de l’inflation. En 1983-1987, la hausse annuelle des prix et de 4,7%, celle des salaires de 8,5%. Augmentation des dépenses militaires qui culminent en 1983-1984 avec 5,4% du PIB.
    • Margaret Thatcher fulmine contre la politique agricole de la CEE qui absorbe 70 % du budget communautaire et s’avère incapable de maîtriser d’énormes surplus.

France[modifier]

Article détaillé : 1983 en France.

Suisse[modifier]

Article détaillé : 1983 en Suisse.

Océanie[modifier]

Article détaillé : 1983 en Nouvelle-Calédonie.

Chronologies thématiques[modifier]

Arts et culture[modifier]

Commons-logo.svg

Wikimedia Commons propose des documents multimédia libres sur ki/Category:1983?uselang=fr">1983.

Naissances en 1983[modifier]

Décès en 1983[modifier]

Publié dans Histoire de 80 a 89

Commenter cet article