Dungeon Master en 1987

Publié le par wolfen

 

 

infos pris sur:http://mo5.com

Maintenant je vais essayer de tester, décrire commenter (au choix) Dungeon master. Ce Mastodonte qui révolutionna les jeux d'aventure : il amena le temps réel, les fiches de persos lisibles, des graphismes vivants, des bruitages angoissants et a fait vendre plus d'Atari ST que toutes les pubs d'Atari réunies!
Si vous pensez qu'après une intro pareille je vais dire du mal de ce jeu, c'est que vous êtes un psychopathe idéaliste pervers...

GALERIE

Lorsque le jeu commence, on est une âme désincarnée et on doit se choisir 4 "champions" parmis 24 afin de traverser le dongeon. Ici on voit le meilleur d'entre eux : Daroou le plus fort, le plus évolutif et malheureusement pour les demoiselles de l'équipe, le plus poilu (même le Mujus ne peux rivaliser !)...

 

Et voici l'inventaire de Dungeon Master! une merveille d'ergonomie ! On reconnait tous les objets tels qu'on les a ramassés, on peut manger en menant la bouffe à la bouche, voir les caractéristiques des objets en les amenant à l'oeil. Ce jeu était le premier rpg complètement jouable à la souris ! finit l'analyseur syntaxique râlant parce qu'il ne comprend pas, "eat apple"!
le bonheur!

 

Passons aux choses sèrieuses : les combats ! Ils sont en temps réel, il faut tous gérer en même temps : magie, points de vies, donner des coups... Mais comme DM est bien fait on ne rencontre pas de bestioles trop corriaces au début! ce n'est que plus tard que l'on peut s'amuser avec les chevaliers en armure où le mythique dragon ! Là vous pouvez voir 4 magnifiques momies que Daroou et Halk vont se faire un plasir de découper...

 

Encore une grande nouveauté de DM ! Que, curieusement, assez peu de jeux ont repris plus tard : son système de gestion des niveaux. Les personnages ne sont pas spécialisés dans une catégorie : guerrier, prêtre... ils ont justes des prédispositions (plus de force, de mana ou de résistance..). Par contre pendant le jeu ils montent de niveau suivant les actions qu'ils réalisent : ainsi si un personnage ne fait que des sorts de magicien, il montera son niveau de magicien (+ de mana, d'anti-fire et de wisdom), si il n'agit qu'en guerrier, il montera sa force, sa vitalité et ses points de vies... Ainsi on peut très bien transformer ses guerriers en mages et prètres émérites ! (d'ailleur à la fin du jeu Daroou était mon meilleur magicien !).

 

Le dernier point fort de DM, mais ce n'est pas le moindre, c'est la gestion de la magie ! Elle est gérée grâce aux petites icônes qui permettent de créer des sorts. Tous les sorts sont accessibles dés le début du jeu pour peu que l'on connaisse les bonnes formules (mais ils réussissent plus ou moins facilement suivant le type de sort et le niveau du magicien).
Ici on voit une boule de feu qui fonce sur des orcs. Bon, c'est le niveau le plus bas de la boule de feu, mais ça va faire mal quand même !!!

 

CONCLUSION

 

FTL nous avait concocté le jeu qui a révolutionné le monde du jeu vidéo. Une nouvelle façon de concevoir le RPG ! Il est juste dommage qu'ils n'aient pas su continuer dans cette voie et ce soient contentés, par la suite, de toujours refaire la même chose (CF chaos strike back ou Dungeon master 2)...
Et pour ceux qui veulent plus de renseignement allez sur le DM WEB !

Publié dans Jeux vidéo des 80s

Commenter cet article